fbpx

Pourquoi faut-il limiter la prise de photos en voyage ?


Les raisons derrière la prise de photos ou de selfies en vacances diffèrent selon que vous voulez partager vos meilleurs moments et souvenirs de voyage sur Instagram, Facebook…etc. ou simplement que vous désirez garder plus de souvenirs de l’endroit visité. Il est clair que la plupart d’entre nous a l’impression que prendre plusieurs photos en vacances nous aide à mieux garder les souvenirs en mémoire. Mais est-ce vrai ? Eh bien oui, c’est le cas pour votre appareil photo, mais pas pour votre mémoire, comme prouvé par l’expérience et expliqué à travers les lignes de cet article.

Avez-vous déjà pensé à quel point la prise des photos peut affecter votre plaisir en vacances ?

S’évader de la routine et éprouver cette fantastique sensation de plaisir en vacances constituent des expériences nécessaires pour notre bien-être mental. Pourtant, il est important de comprendre les facteurs qui augmentent ou réduisent le plaisir que nous éprouvons pendant ces expériences. L’un de ces principaux facteurs est la prise des photos.

Contrairement à ce que nous pensons, la prise fréquente de photos ne fait que rouiller nos souvenirs. Ceci a été prouvé par l’expérience. En effet, l’une des principales conclusions extraites d’une étude intitulée « La prise des photos diminue la mémoire des expériences » menée par des psychologues à l’Université Fairfield aux Etats unis, stipule que : « prendre trop de photos limite notre capacité de former des souvenirs détaillés sur l’événement vécu ou sur le lieu visité. »

L’étude en quelques lignes

L’étude réalisée a puisé ses conclusions suite à trois expériences distinctes, le but étant de mesurer l’impact de la prise des photos sur la mémorisation des détails ainsi que son effet sur le plaisir éprouvé, celui-ci a été mesuré selon le degré de satisfaction de chacun des participants.

Prouvé par des chiffres, la prise de photos peut changer considérablement de quoi et comment on se souvient !

Dans un premier temps, les psychologues ont invité 132 participants à visiter une église située sur le campus de l’université de Stanford et à utiliser leurs téléphones pour prendre au moins cinq photos pendant la visite ou à ne prendre aucune photo. 14 jours plus tard…

14 jours plus tard, les 132 participants ont été invités pour subir un test de mémorisation des détails visualisés, les psychologues ont remarqué que 87% des participants ayant opté pour la prise des photos ont mémorisé seulement 35% des détails contre une mémorisation de 75% perçue chez ceux n’ayant pas pris de photos.

Dans un autre test, 238 nouveaux participants ont été invités à leur tour pour explorer l’église, mais cette fois-ci par binôme plutôt que par une seule personne. Les deux individus constituant chaque binôme devraient rester ensemble pendant la visite, n’avaient pas droit à se parler et le premier devrait prendre plus de cinq photos pendant que le deuxième n’était pas autorisé à le faire. Encore une fois, les psychologues ont déduit que la prise des photos affectait négativement les souvenirs des touristes et réduit le plaisir recherché par la visite d’un lieu quelconque. Et ce, suite à une enquête de suivi menée plusieurs jours après le test.

Simplifions l’idée…

En vue de simplifier d’avantage l’idée de l’étude, je vous mettrai devant la situation suivante : Vous êtes partis avec un ami pour visiter un musée d’art. Dès votre entrée, vous retirez votre appareil photo et vous ne cessez de tout photographier (œuvres d’art, profil de l’artiste, couloir, panorama de la collection…etc.) pendant que les mains de votre ami sont maintenues dans ses poches et jouit simplement de la visualisation des galeries. De retour chez vous, et éventuellement après quelques journées, posez-vous la question : ‘’Qui se souviendra mieux des détails portés aux œuvres ?’’ Certes, votre ami aura plus de chances de se rappeler des pièces artistiques. C’est exactement le même principe de l’étude réalisée, et qui avait comme résultat : plus de photos prises équivaut à moins de souvenirs et donc moins de plaisir.

Mettez vos téléphones et vos caméras de côté !

Il est évident que nous aurons moins de concentration pour chaque chose en faisant plusieurs choses à la fois. Concernant la prise des photos, nous pensons qu’elle amplifie notre plaisir de vivre des expériences positives. Mais en réalité, cela surviendra uniquement lorsque la prise de photos augmente l’engagement envers l’expérience, ce qui est moins probable lorsque l’expérience elle-même est déjà très engageante, ou lorsque la prise de photos interfère avec l’expérience vécue. 

C’est ce qui nous arrive en se promenant pendant une visite tout en maintenant notre caméra dans la main et prenant des photos sans cesse. La règle précitée va encore s’appliquer : notre concentration sera partagée entre les deux activités, ce qui mènera notre esprit à garder moins de détails de ce que nous avons vu. Nous ratons les bons moments en perdant du temps à chercher le moment idéal pour la capture, ou en se déplaçant en vue de trouver le meilleur angle de vue, le meilleur coin, l’endroit avec le meilleur éclairage désiré…etc. ceci ne fait que disperser notre concentration et ainsi nous empêcher d’éprouver le plaisir de profiter de la visite.

Une raison de plus, les photos et selfies qu’on prend font partie de notre vie privée, alors à quoi servira de les partager avec un monde qui n’en s’intéresse pas, malgré le grand nombre des ‘’ j’aime ’’ récolté ? ne serait-il alors plus judicieux de jouir de ses instants en temps présent et de garder ses souvenirs pour soi que de les montrer aux autres ? vers la fin, notre vie privée nous intéresse plus qu’elle intéresse toute autre personne !

Ce n’est qu’une question de modération !

La technologie n’est pas toujours bonne pour la mémoire, c’est évident ! Mais attention, je ne vous invite pas à vous débarrasser définitivement de votre appareil photo et de ne jamais l’utiliser. Il y en a quand même des moments qui méritent être capturés et sauvegardés. Je vous juste recommande de prendre la voie du milieu et de ne pas utiliser trop vos appareils pour capturer tout ce que vous voyez devant vous. Rappelez toujours que votre appareil photo n’est qu’un outil, alors ne vous en faites pas une expérience.

Alors, comment se souvenir mieux ?

Alors, comment se souvenir mieux ?

Il nous arrive très fréquemment de remplir notre mémoire de téléphone par des photos et vidéos, qu’on a pris pendant nos vacances. Pourtant, il nous s’avère par la suite que nous n’y retournons que rarement et parfois, nous les oublions complètement !

Il en va de même pour les photos qu’on avait stocké dans un nuage pour en créer un album, Croyant que ces supports de stockage sont des disques durs externes pour les informations que nous pourrions avoir dans notre mémoire biologique. Et ce, malgré qu’on sachent que les deux sont complètement dissociés et différents les uns des autres.

Trop de photos, c’est inutile, n’est-ce pas ?

Maintenant, il s’avère clair que prendre trop de photos n’est pas un moyen efficace de se souvenir des détails des événements, puisque on ne les utilise pas ultérieurement. Alors rayer l’idée que prendre plusieurs photos vous garantira plus de souvenirs, et utilisez vos yeux pour une excellente mémorisation plutôt que de capturer vos meilleurs instants à travers l’objectif de votre camera.

Vous partez bientôt dans un voyage ou allez dans une visite ? Prenez moins de photos, faites plus de souvenirs !     

Vous pouvez consulter le rapport puisé de l’étude pour plus d’infos (la lecture et l’élaboration du résumé du rapport m’a pris trois jours, le but était de vous transmettre l’idée d’une façon claire et facile, le rapport est rédigé en anglais, mais ça reste comme même une bonne référence).